LoïcLautard


  22.01.18
 

Samedi 18 Janvier 2014
L"OEUVRE ET L'ESPRIT
Le travail d"un artiste est de dévoiler l'esprit.

Le travail d'un artiste, est de se concentrer sur les instants d'égarement de l'esprit, des micro-voyages inconscients. L'état brut de l'esprit.

L'artiste doit alors construire avec cette matière brute et invisible.

Il doit se laisser surprendre par eux (les instants d'égarements), et ne pas tenter de les "chasser" pour mieux les attraper.
Ils doivent rester libre.

Etre attentif à leurs "sens", à leurs couleurs, à leurs tonalités.
Retenir le contexte de leurs apparitions, et leurs différentes expressions...
Mémoriser jusqu'aux détails.

Un va et vient entre les 2 faces de l'esprit.

Il s'agit ensuite de composer avec, de jouer, de les imbriquer, d'assembler, de sculpter.

Choisir un support afin de les dévoiler
(les faire devenir matière), cela donnera naissance à une oeuvre et une série d'oeuvre dévoilera un "esprit".
L.L




Mercredi 08 Janvier 2014
2013
2013



Lundi 06 Janvier 2014
LE MIROIR
"L'amour est comme un miroir qui se referme sur lui même." L.L



Lundi 06 Janvier 2014
THEATRE
Dec.2013



Jeudi 14 Novembre 2013
1
"Lirbmon" . Encre de chine . 84x60cm L.L



Vendredi 18 Octobre 2013
HOMO CONSOMMATEUR
Le seul vrai risque que "doit" prendre un homo-consumériste est de modifier sa perception. Il perdra alors ses repères.
La photographie s'approche d'une vérité mystique. elle est le témoin de croisement.
Elle prend en compte, l'extérieur (l'autre), l'intérieur(le photographe), et l'instantanéïté de la création.




Lundi 30 Septembre 2013
QUESTION TERRITOIRE...
J'intègre des territoires que les autres n'ont pas exploré, des territoires inconnus que moi-même je ne connais pas. Et vous ?



Vendredi 05 Juillet 2013
Z
C est en allant tourner la scène dans l'usine à Pantin que j'ai rencontré Z. 8 Mai 2013.



Mercredi 03 Juillet 2013
APERCU DANS LA RUE
Tina a vu.



Lundi 24 Juin 2013
PROJECTION
Il me semble qu'il y a vraiment 2 types de spectateur (je pense pour le cinéma par exemple). Le premier est celui qui va se focaliser sur la qualité du divertissement qui lui est proposé. Généralement, son plaisir passe par le maximum d'informations qui lui est dévoilé. Le moindre petit effort d'imagination est proscrit, il assume sa position d'absorption totale. La communication est à sens unique de l'écran au spectateur. Un shoot d'héro. La séance levée, et le retour à l'autre réalité : l'oubli, le dégout ou la frustration.
Le second spectateur, ne supporte pas que tout lui soit donné. Il est un explorateur, apprécie avoir la possibilité de confronter ses apprenstissages et ses expériences avec l'histoire et les images qui lui sont présentées. Il apprécie installer et questionner sa condition face à l'oeuvre. La séance levée, il rejoint l'autre réalité sans jamais réellement l'avoir abandonné grâce à la projection qu'il a pu faire de lui même.




1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18



connexion_admin